Samuru. Nouveau moteur de recherche base sur la qualite

Apr 24, 13 Samuru. Nouveau moteur de recherche base sur la qualite

Samuru est un nouveau moteur de recherche sur Internet qui privilégie la crédibilité et la qualité du contenu plutôt que la popularité.

Cela n’a l’air de rien, mais c’est une petite révolution dans le landerneau du search sur le Web. Lancé il y a quelques semaines par la société Stremor, Samuru tente de renouveler les règles de la recherche sur le Net. Face au facteur popularité utilisé par la plupart des moteurs, dont Google, Samuru propose un classement par autorité basé sur la crédibilité de l’auteur, la qualité, ou encore le style d’écriture d’une page.

Samuru va encore plus loin dans sa volonté de se démarquer des géants de la recherche. La plupart des moteurs tiennent compte de la densité d’un mot clé dans le contenu d’une page Web. Samuru s’essaye lui à analyser les concepts ou idées présents dans une page plutôt que tel ou tel mot clé. Samuru tente de comprendre à quelles questions répond une page pour essayer d’en mesurer l’utilité pour l’utilisateur final et en tenir compte dans le classement final des résultats.

L’outil se distingue aussi par le résumé proposé avec chaque résultat. Utilisant une technologie qui lui est propre Samuru affiche une synthèse de la page qui se veut plus explicite et complète que ce qui est proposé par Google par exemple.

Resultats samuru

Côté utilisation, on ne peut faire plus simple. Dans cette version bêta de l’outil, pas l’ombre d’une pub. Une interface limpide et minimaliste avec simplement une fenêtre pour indiquer votre requête. À tester et à suivre aussi. On parle beaucoup de ce nouveau moteur de recherche qui devrait proposer très bientôt un outil de recherche interne pour un site. Quel sera son avenir face aux géants en place difficile à dire, mais on aime bien les gens qui tentent de changer les règles et d’explorer d’autres voies que celles communément admises.

Pour l’avoir testé, les résultats d’une recherche ne sont pas toujours à la hauteur de l’ambition affichée, mais des fois si. Et je ne dis pas cela parce que les sites de mon réseau Les Outils du Web apparaissent en première place sur la plupart des requêtes sur lesquels ils sont positionnés ;-)

Lien : Samuru

2 Comments

  1. Bonjour,
    au même titre que Qwant,Samuru ne répond pas toujours à ce qu’on lui demande c’est à dire de la justesse dans les résultats…
    On ne peut cependant qu’encourager ce genre de tentative pour obtenir des moteurs de recherche différents, une belle initiative malgré tout, qui donne certains résultats qui gagneraient à être en première page de Google…
    Amicalement

  2. Pedro ABRANTES /

    Retrouver une information suppose : enregistrer, analyser, classer et donner une valeur à celle-ci.
    Depuis l’apparition des bibliothèques, les documentalistes se posent la question de comment bien classer pour retrouver facilement l’information.
    Avec l’apparition des moteurs de recherche digitaux au début des années 90, on a le sentiment que l’on découvre le classement et la restitution. Et que chaque acteur invente son process “from scratch” pour améliorer le résultat d’une recherche.
    Une restitution de qualité ne peut-être que le résultat d’une classification de qualité (A l’origine humaine). Mais le question se pose de l’industrialisation de cette classification. Yahoo à fait un pas, Google en à fait un second, Kartoo (trop vite oublié à mon sens) en avait un troisième.
    Le suivant viendra probablement de l’incorporation de l’IA dans l’analyse et l’indexation. Les documents sont des suites d’idées, des contextes, des réflexions. Comment indexer toutes ces notions que avec des indicateurs mathématiques (Même si la méthode B aurait peut-être un sens dans ce travail)? Et comment aider le moteur de recherche avec un input plus large que des mots et des boléens ?
    La solution proposée par Samuru mérite d’être analysée. Résumé les textes est une première idée. Il existe des moteurs depuis le début des années 2000 (Notamment chez Copernic et d’autres). Donner une valeur au contenu, seconde bonne idée, nécessite à mon sens de passer par l’humain référant sur le sujet et posera donc la question de l’industrialisation (Même question qui est posé à Wikipédia).
    Oui vraiment cela mérite de s’y attacher !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d bloggers like this: